Publications > Mesures compensatoires pour contrôle des surverses – particularités pour la Ville de Montréal

La présentation PowerPoint est gratuite pour tous, l'accès à la capsule vidéo peut être assujetti à des frais.

Vidéo_INFRA2016_AlainCHARRON_F2-4 disponible gratuitement aux participants du congrès. Connectez-vous à votre profil
Vidéo_INFRA2016_AlainCHARRON_F2-4 disponible gratuitement aux membres. Connectez-vous à votre profil
Vidéo_INFRA2016_AlainCHARRON_F2-4 disponible à l'achat

Congrès INFRA 2016

21 au 23 novembre 

Biographie

M. Alain Charron détient un baccalauréat Sc. A. en génie civil obtenu à l'Université Laval et une maîtrise Sc., sciences de l'eau de l'Institut national de la recherche scientifique. Relevant du Directeur de l’épuration des eaux usées au sein du service de l’eau, M. Charron occupe depuis deux ans le poste de chef de projet et responsable de la division études et plan directeur. Il est principalement responsable de gérer les activités menant à l’élaboration d’un plan directeur de drainage et de collecte des eaux usées pour la Ville de Montréal. M. Charron possède 25 ans d’expérience en hydrologie urbaine et en hydraulique, plus spécifiquement en tant que spécialiste en modélisation et en gestion de grands réseaux de collecte et d’interception. Il compte à son actif plusieurs projets de conception et de diagnostic de réseaux. Avant de se joindre à la Ville de Montréal, il a œuvré dans le domaine du génie-conseil au sein de BPR/Tetra Tech et M. Charron a dirigé de nombreuses études hydrauliques pour de nombreuses villes et municipalités au Québec, au Canada, aux États-Unis de même qu’en France. 

Résumé de la conférence

Plus du deux tiers du territoire de la Ville de Montréal est desservi par un réseau de collecte de type unitaire dont la régulation est modulée à l’aide d’un système de contrôle en temps réel. De plus, ses projets urbains s’avèrent pour la plupart des cas de redéveloppement en zone fortement urbanisés et denses et situés à l’intérieur de ce secteur.

Ces cas qui requièrent une autorisation en vertu de l’article 32 de la loi de la qualité de l’environnement (LQE) sont loin de ressembler au cas typique d’un nouveau développement à desservir par des réseaux séparatifs. L’analyse et la sélection de mesures compensatoires efficaces doivent être réalisées avec attention pour respecter la position ministérielle d’avril 2014 sur l’application des normes pancanadiennes de débordement des réseaux d’égout municipaux. Les PGOs et les concepts de gestion durable des eaux pluviales qui sont présentés dans le guide provincial ne sont pas nécessairement directement applicables ou leurs bénéfices peuvent être très limités dans le contexte montréalais.

Cette présentation rend compte des enjeux spécifiques et des méthodes requises d’évaluation pour les projets à la Ville de Montréal pour s’assurer de la rentabilité des mesures compensatoires sur le bilan des débordements. 

Vidéo_INFRA2016_AlainCHARRON_F2-4 disponible à l'achat

15.00 CAD