Aller au contenu principal
2021-05-27

La gestion des bases de données liées aux réseaux d’eau potable et d’égouts

Crédit photo: Guide des chefs d'entreprises 

Quelles sont les bonnes pratiques de gestion des données des réseaux d’égouts et d’eau potable?

Comment représenter les données des réseaux d’égout et d’eau potable dans une plateforme d’un système d’information géographique (SIG)?

Introduction 


Toutes les municipalités du Québec sont confrontées à offrir un niveau de service optimal aux citoyens. Chaque année, les villes doivent effectuer des travaux de réparation ou de remplacement de leurs infrastructures, notamment celles  des réseaux souterrains (eau potable et égouts). Ces infrastructures enfouies sous terre nécessitent plus d’attention, car il est généralement difficile d’apercevoir directement leurs défauts jusqu’à ce qu’un incident arrive, lequel peut nécessiter des travaux imprévus, souvent avec des coûts importants. 


Afin d’éviter cette situation, de bonnes pratiques de gestion des données des réseaux d’eau potable et d’égouts sont essentielles pour appuyer la prise de bonnes décisions liées à l’entretien, la réparation, le remplacement, et la planification des interventions à court, à moyen et à long terme. C’est pour cela, qu’il faut bien comprendre quelles sont les données à recueillir d’une façon structurée  afin d’assurer leurs mises à jour, leurs traitements, leurs analyses et leurs gestions avec fiabilité et ainsi permettre aux gestionnaires municipaux de créer des requêtes interactives et d’éditer des données techniques par l’entremise de cartes géoréférencé. Ces données devront être recueillies et conservées de façon à en  assurer leurs exactitudes et permettre un traitement fiable, conséquemment de la confiance dans les décisions à prendre à partir de ces données. Elles peuvent être interprétées davantage en utilisant le format numérique par des tableurs Excel et le format géoréférencé à l’aide d’une plateforme d’un SIG.


Démarches du CERIU


Dans l’objectif d’évaluer les besoins des petites et moyennes municipalités dans leurs façons de gérer les bases de données liées aux réseaux d’eau potable et d’égouts, le CERIU a sondé certaines MRC du Québec. Cette approche a démontré une méconnaissance dans les pratiques de gestion de ces bases de données. Notamment, la collecte, la conservation et l’utilisation des données recueillies où la gestion de celles-ci aidera les municipalités à mieux connaitre l'état de leurs infrastructures et ainsi, optimiser le moment d’intervention sur ces infrastructures.


Le CERIU, avec ses partenaires municipaux, est à l’origine de nombreux projets favorisant la mise en œuvre des bonnes pratiques de gestion des infrastructures basées sur l’analyse des données SIG et de leur visualisation. L’objectif du présent document est de promouvoir la diffusion des connaissances sur ce sujet et d’encourager les municipalités à les consulter.  Ce sont des documents simples et faciles à utiliser. La gestion de bases de données permet non seulement d’avoir des données structurées où l’information est rapidement retrouvée, mais aussi de préserver les données, tout en offrant de la flexibilité pour modifier et mettre à jour ces données.


Le CERIU recommande l’utilisation et la consultation des documents présentés ci-dessous. Ce sont des projets réalisés par le CERIU, le MAMH et le partenaire Aquadata dans le but de soutenir les municipalités n’ayant pas d’outils de gestion des données de leurs infrastructures.

Projets

 


Ce guide  vient en aide aux municipalités ayant des ressources limitées afin qu’elles puissent relever le défi. L’utilisation de ce guide permettra de faire le suivi des travaux en respectant les bonnes pratiques du milieu et aidera les petites municipalités dans l’atteinte de leurs objectifs de mieux structurer la collecte, la mise à jour et la compilation des données relatives aux réseaux d’égouts et d’eau potable. Il précise la démarche à suivre et propose des exemples de formulaires d’acquisition des données ainsi que des tableaux de compilation des  interventions et des plaintes. Il inclut également des clauses techniques concernant l’inspection des conduites et regards avec la caméra conventionnelle (CCTV) ou avec téléobjectif (TO).

 


Ce guide présente la démarche pour élaborer un plan d'intervention (PI). Il permet de s’assurer que les paramètres, qui serviront à établir les priorités de renouvellement selon l’état des conduites, sont uniformes et que les PI présentés au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) en tiennent compte. Il couvre la collecte de données, l'examen et le bilan de l'état des infrastructures linéaires. Les documents relatifs à l’élaboration d’un PI sont accessibles par le site Web du MAMH.

 

Ce guide se donne comme objectif d’aider les municipalités dans l’amélioration et l’encadrement des bases de données de leurs infrastructures servant à la réalisation des plans d’intervention pour le renouvellement des conduites d’eau potable et d’égouts. Complément au Guide pour l’élaboration d’un plan d’intervention, il propose la structuration des données dans un système d’information géographique (SIG) pour les réseaux d’eau potable et d’égouts, des pratiques à suivre pour la gestion et l’exploitation de ces données. Ce guide est accessible par le site Web du CERIU. 

Cette formation a été offerte dans l’objectif d’offrir un contenu simple et pratique, de l’utilisation de la géomatique en milieu urbain. Elle présente les concepts de base de l’utilisation de la géomatique afin d’acquérir suffisamment de notions pour aborder le sujet avec les spécialistes du domaine. Elle est accessible par le site Web du CERIU. 

Conclusion


Le CERIU recommande la consultation des documents mentionnés. Leur objectif est d’apporter aux municipalités un soutien dans leurs stratégies et pratiques de gestion des données liées à l’entretien, la réparation, le remplacement des infrastructures souterraines et la planification des interventions à court, à moyen et à long terme. Ils présentent des démarches qui permettront aux municipalités de minimiser les coûts sur le cycle de vie des infrastructures, notamment les réseaux d’eau potable et d’égouts.
 

Date de publication

Documents

2021 © CERIU | Plan de site