Aller au contenu principal
2014-02-14
Auteurs
Hélène Ladouceur, Ville de Longueuil
Jacques Tétrault, Ville de Longueuil

INFRA 2013
 
19e édition
2 au 4 décembre
Centre des congrès de Québec, Québec

 

Par Hélène Ladouceur et Jacques Tétrault, Ville de Longueuil

En 2010, la Ville de Longueuil identifiait cinq pôles de développement prioritaires sur son territoire dont celui de Roland-Therrien. D’une superficie de 98 hectares ce secteur industriel en déclin occupe une position stratégique puisqu’il est situé au pied de l’une des portes d’entrée majeure de la Ville. L’échangeur Roland-Therrien, accessible de l’autoroute 20 entre le pont Jacques-Cartier et le pont tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine, donne accès à la plus importante collectrice nord/sud de la Ville.

À très court terme, c’est plus de 23 hectares de terrain, détenus par deux propriétaires fonciers (la Ville et Pratt & Whitney Canada) qui seront disponibles au redéveloppement. Localisé en milieu urbanisé, le site offre dans un rayon de 500 mètres de marche :  des quartiers résidentiels de qualité de basse densité, des pôles d’emplois majeurs, des équipements institutionnels structurants,  un corridor de transport collectif performant, le fleuve et ses vues vers Montréal ainsi qu’une localisation exceptionnelle puisqu’assis sur une partie du futur tracé du prolongement de la ligne jaune du métro.

Parallèlement à ces atouts, le secteur porte les stigmates de son passé : sols contaminés, îlots aux périmètres surdimensionnés, réseau routier encombré en heure de pointe, infrastructures déficientes pour une requalification à prédominance résidentielle de moyenne et haute densité, structure commerciale de proximité inadéquate, fracture autoroutière entre le site,  le fleuve et son réseau cyclable en rive.

Face aux difficultés rencontrées dans le cadre d’exercices de planification plus traditionnelles, en 2011, la mairesse de Longueuil demandait de revoir les façons de faire : l’enjeu central visait à redonner aux citoyens une place prépondérante dans la planification de grands projets d’envergure. Le modèle de planification qui a été développé par le Bureau des grands projets et les Directions des communications et du Génie  repose sur trois prémisses :

1. favoriser une démarche de planification intégrée des spécialités ;
2. reconnaître le citoyen comme parti prenante au processus de planification et comme détenteur de la connaissance de son milieu de vie
3. et mettre en place une démarche de planification citoyenne en phase avec celle des experts.

L’exposé propose une incursion dans le laboratoire que constitue la planification du Pôle Roland-Therrien afin d’en faire un milieu de vie durable, exemplaire, inclusif et rentable, le tout, sous l’angle de la somme des connaissances des spécialités dont le citoyen.

 

Documents

Publicité
2022 © CERIU | Plan de site