Aller au contenu principal
2017-05-29
Auteurs
Sophie Paradis, Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada)
Pascale Rouillé, Vinci Consultants

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographies des conférencières

Sophie Paradis a débuté sa carrière en journalisme à l’étranger, puis s’est spécialisée en questions environnementales. Ce changement de carrière l’a menée vers la co-direction générale de la section québécoise de la Société pour la nature et les parcs du Canada, organisation non gouvernementale de protection et de conservation du territoire où elle était notamment en charge des campagnes de protection de la rivière Magpie et du bassin versant de la rivière Restigouche. De 2011 à 2015, Sophie Paradis a été responsable du développement durable de la ville de Longueuil et de l’élaboration du Plan stratégique de développement durable. Elle a siégé sur de nombreux comités d’experts, dont la Table des partenaires du Plan Nord, Ma municipalité efficace de l’AQME et le comité Par ma propre énergie en Montérégie. Depuis 2015, elle dirige le programme Québec du Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada). 

Diplômée d’une maitrise en urbanisme et aménagement du territoire réalisée conjointement à l’Institut d’Urbanisme de Paris et à l’Université de Montréal, la directrice de l’aménagement, Pascale Rouillé est membre de l’Ordre des urbanistes du Québec ainsi que de l’Office Professionnel de qualification des Urbanistes en France. Elle s’est spécialisée en intégration de la gestion durable des eaux de pluie dans les opérations d’aménagement et les documents d’urbanisme via différents projets tels le Marché public de Longueuil. Ainsi, elle intervient à différentes échelles territoriales et ce aussi bien pour des porteurs de projets privés que pour des municipalités. Elle partage sa conviction du travail en équipe de conception intégrée via son implication active auprès de différents organismes du domaine de la gestion durable des eaux pluviales en étant membre du comité de Révision du guide de gestion des eaux pluviales du CERIU et membre du sous-comité promotion et diffusion sur la gestion durable des eaux pluviales pour Réseau Environnement. 

Résumé de conférence

Sous ses artères asphaltées, ses bâtiments historiques et plus modernes, chaque ville cache des secrets. À Montréal, ces secrets prennent une forme particulièrement puissante : des rivières et cours d’eau qui ont été enfouis ou canalisés. Certains ont reconnu le potentiel de libérer cette eau pour faire rejaillir la vie aquatique en pleine ville et les résultats sont convaincants : la communauté et la biodiversité profitent de ce nouveau courant.
 
Avec le projet Bleue Montréal, le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) souhaite ramener les écosystèmes et la biodiversité aquatiques à Montréal, redonner sa place à l’eau dans le paysage urbain, améliorer la gestion de l’eau et renforcer la résilience climatique avec ses nombreux collaborateurs, dont Vinci Consultants. Cinq arrondissements ont déjà été ciblés et trois grands types de projet de revitalisation des cours d’eau sont proposés : exhumation de rivières canalisées, aménagement de nouvelles rivières urbaines et de ruelles bleues. 

Documents

Documents
Bleue Montréal ou comment redonner vie aux cours d'eau de l'île
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat

Acheter cette publication

Prix : 30 CAD
Prix membre : 0 CAD

Ajouter au panier
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad