Aller au contenu principal
2014-09-16
Auteurs
Danielle Courtemanche, Aqua Data
Stéphane Fioretti, Géomap GIS Amérique

INFRA 2014
1er au 3 décembre, Palais des Congrès, Montréal

Accès gratuit à la présentation PowerPoint

Biographies des conférenciers : Danielle Courtemanche, Aqua Data et Stéphane Fioretti, Géomap Amérique

Madame Danielle Courtemanche est directrice du département de la géomatique chez Aqua Data depuis 2002. Elle est détentrice d'un baccalauréat en Sciences appliquées en ingénierie de l'Université McGill et d'un diplôme de deuxième cycle en SIG de l'Université du Québec à Montréal. Elle est responsable de nombreux projets visant l'architecture, la structuration, la conversion et l'étude de données d'infrastructure municipales et leur exploitation par des applications spécialisées de modélisation, d'analyse, de gestion et d'aide à la décision.

Monsieur Stéphane Fioretti détient un diplôme d'une école supérieure de commerce française. Il est entré à l'emploi d'une filiale du Groupe Géomap en 2003 comme chargé d'affaires. Il s'occupera de plusieurs projets majeurs dans les domaines de la gestion d'infrastructures, les télécommunications, le patrimoine immobilier et le transport. En juin 2007, il sera nommé directeur commercial de l'activité de gestion de patrimoine immobilier pour le nord de l'Europe. Depuis septembre 2009, il occupe le poste de directeur géospatial et infrastructures chez Géomap GIS Amérique.


Résumé de la conférence

La gestion des infrastructures municipales requiert l'utilisation de plusieurs plateformes logicielles pour être efficace. D'une part des systèmes experts, tels que ceux proposés par Aqua Data, sont mis à contribution pour aider les gestionnaires de réseaux à administrer leurs infrastructures, à planifier leurs opérations d'entretien et à optimiser leurs investissements. D'autre part, les outils géomatiques, tels que ceux proposés par Géomap GIS Amérique, permettent la gestion des données d'infrastructures comme les données du plan d'intervention, les réseaux d'aqueduc et d'égout et l'inventaire des données liées à ces infrastructures.

Dans de nombreuses villes, l'outil géomatique est utilisé pour l'agrégation des données cartographiques et attributaires, que celles-ci soient directement saisies dans l'application ou en provenance d'applications ou bases de données tierces. La géomatique constitue donc le « tel que construit » de la Ville. Ces données cartographiques, telles que la topologie des réseaux par exemple, sont des informations de base nécessaires aux systèmes experts, pour réaliser des opérations telles que les analyses hydrauliques ou l'entretien des réseaux. Afin d'éviter la double entrée de données et les pertes de temps, il est nécessaire d'établir et de maintenir des règles de caractérisation et de synchronisation entre les systèmes experts et la géomatique.

Dans le cadre de cette conférence, nous présenterons les procédures, les règles de caractérisation et les mécanismes de synchronisation qui ont été mis en place dans plusieurs villes du Québec, dont Vaudreuil-Dorion, assurant un partage des données entre les différentes plateformes. Ces règles établies et ces outils d'échanges permettent aux utilisateurs des systèmes experts de disposer de données de base bien structurées et à jour pour les simulations, leurs calculs de cotes et la planification des entretiens et permettent d'enrichir les résultats et informations à disposition des utilisateurs de l'outil géomatique.

 

 

Documents

Publicité
2022 © CERIU | Plan de site