Aller au contenu principal
2017-06-05
Auteurs
Caroline Brodeur-Doucet, Étudiante - Université Laval
Marie Dugué, Vinci Consultants

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographies des conférencières

Caroline Brodeur-Doucet est diplômée du baccalauréat en Génie des eaux à l’Université Laval en juin 2016 et actuellement candidate à la maîtrise en Génie des Eaux sous la supervision des professeurs Paul Lessard et Geneviève Pelletier.

Marie Dugué , ingénieure civile et associée à Vinci Consultants, a pour objectif d’innover dans les projets de drainage urbain. Elle a développé une passion pour la gestion durable des eaux de ruissellement et a affuté son expertise à travers la conception de nombreux projets et son poste de réviseur technique pour le Conseil du bâtiment durable du Canada. Elle est un acteur du changement sur les eaux pluviales avec la participation à de multiples comités (Réseau Environnement, MDDELCC, 2016) et des conférences (NOVATECH, Lyon, 2016). Directrice de production, elle utilise l’expertise multidisciplinaire de son équipe pour intégrer une saine gestion des eaux pluviales. Marie Dugué a développé une approche pédagogique avec ses clients afin de leur démontrer les avantages et les défis liés à un développement respectueux de l’environnement. Ses atouts proviennent de la réalisation de multiples projets mais aussi d’un suivi des performances réalisé sur des ouvrages clés de gestion des eaux pluviales

Résumé de conférence

Dans l’optique d’une gestion durable des eaux pluviales, le Marché public de Longueuil a été aménagé de manière à récupérer et traiter les eaux de pluie grâce diverses pratiques de gestion optimales (PGO). À ce jour, plusieurs travaux ont étudié les PGO individuellement, mais peu d’information existe sur leur efficacité dans une chaîne de traitement. L’objectif principal de ce projet de recherche consiste donc en un suivi quantitatif et qualitatif des eaux pluviales de PGO installées en série dans un climat nordique comme au Québec. Pour ce faire, deux chaînes de traitement ont été ciblées : une chaîne constituée d’une tranchée d’infiltration, un bassin sec et un bassin avec retenue permanente et une seconde composée de cellules de biorétention et d’un bassin avec retenue permanente. 

Depuis juin 2016, l’étude portant sur la qualité de l’eau de la tranchée drainante et des cellules de biorétention est menée. Des échantillons d’eaux de ruissellement et des eaux ayant traversé les PGO ont été prélevés pour évaluer l’efficacité épuratoire des PGO individuelles. Les paramètres de qualité étudiés sont les matières en suspension (MeS), la demande chimique en oxygène (DCO), l’azote (N) et le phosphore (P). Pour l’aspect quantitatif, un pluviomètre ainsi qu’un enregistreur de débits ont été installés. Le modèle de drainage urbain SWMM a été utilisé afin d’estimer les débits entrant dans les PGO. Le calage du modèle a été effectué à partir des débits mesurés dans la conduite reliant les cellules de biorétention. 

Pour les neuf pluies depuis juin 2016, le taux d’enlèvement de MeS varie de 70 % à 99 % pour les deux PDO. Des réductions entre 6 % et 87 % au niveau de la DCO et entre 9 % à 46 % pour l’azote ont également été observées. Toutefois, en période estivale, on observe une augmentation de phosphore à la sortie des cellules de biorétention, alors qu’en hiver ce nutriment en est réduit. En ce qui concerne la simulation SWMM, après calage manuel pour la pluie du 16 octobre 2016 ayant pour objectif principal de reproduire le volume mesuré de 50,1 m³, il existe un décalage de 25 minutes entre les débits mesurés et ceux simulés, et un décalage des débits de pointe de 10 minutes. Le volume simulé est de 50,3 m³. Ces résultats valident donc l’ensemble des paramètres utilisés pour la simulation des cellules de biorétention, mais devront être validés avec d’autres pluies à mesure que les données seront validées. 

On observe donc que la tranchée drainante et les cellules de biorétention du Marché public de Longueuil favorisent l’enlèvement de contaminants présents dans les eaux de ruissellement. Également, grâce à la simulation SWMM, il est possible de déterminer l’effet tampon des PGO sur les eaux de ruissellement du marché. Puisqu'à ce jour les activités de recherche se poursuivent, la présentation dédiée au congrès abordera les résultats obtenus lors de la campagne d'échantillonnage de l'été 2017 qui fait le point sur les chaînes de traitement.

 

 

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous

Acheter cette publication

Prix : 30 CAD
Prix membre : 0 CAD

Ajouter au panier
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad