Aller au contenu principal
2016-09-09
Auteur
Marcel Roy, JFSA

NFRA 2016

21 au 23 novembre - Palais des congrès de Montréal

Biographie du conférencier : Pasacle Leclerc Sirois, JFSA

Mme Pascale Leclerc Sirois, ingénieure junior, possède une expérience dans le domaine de la préparation des mesures compensatoires. À titre de stagiaire à temps partiel lors de ses études en ingénierie et maintenant comme ingénieur de conception et de modélisation chez JFSA, en 2 ans elle a déjà travaillé sur plus d’une dizaine de projets dont certain de très grande envergure de modélisation (exemple la ville de Boisbriand au complet) qui demande l’établissement d’un plan de mesures compensatoires afin de permettre l’ajout de nouveau lotissement. Elle est très au fait du comportement des différentes structures de contrôle des débordements (mur déversoir, trop‐plein, hydrofrein, leaping weir, Brown and Brown, etc.) et de leurs limitations en modélisation. Les projets qu’elle a réalisés utilisent les concepts de double drainage permettant de bien connaître et de cibler les écoulements de surface et les écoulements en conduite et ainsi choisir des solutions de contrôle des débits adapté à chacun des projets dans un but ultime de favoriser de nouveau lotissement par la réduction des débordements.    

Résumé de la conférence

L’enjeu principal du frein au développement repose sur le refus du MDDELCC d’autoriser de nouveaux projets de développements tant et aussi longtemps que la Ville n’aura pas en main un PC des eaux de débordements. Ce refus pourrait être très problématique pour les municipalités, car cela occasionnerait la privation de nouvelle source de revenus via les taxes municipales à court et moyen terme. Parallèlement, certains promoteurs immobiliers peuvent parfois même exercer une pression importante sur le conseil municipal afin que celui-ci autorise ces nouveaux lotissements. Cet obstacle au développement pourrait aussi provoquer l'exil de certains promoteurs vers d'autres municipalités qui ont déjà eu l'approbation du MDDELCC pour le développement de leur territoire.

Au-delà du simple fait de permettre le développement supplémentaire, un déversement d’eaux usées en temps de pluie  libère des millions de coliformes dans l’environnement et présente un risque potentiel de contamination pour les humains (ex. : contamination de l’eau de baignade résultant en une fermeture de plage, plan d’eau souillé par les résidus sanitaires, etc.).

Un enjeu économique important surtout pour les petites municipalités qui possèdent peu de ressources techniques ou financières pour produire ce PC avant même de réaliser le volet des travaux.

La présentation proposera des pistes de solution et des approches techniques pour réduire le coût de la préparation d'un PC.

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad