Aller au contenu principal

Qu’est-ce qu’un protocole ?

Un protocole d’évaluation est un outil qui permet d’évaluer l’état des ouvrages, selon des règles bien établies. Le protocole définit les standards de collecte des observations. En effet, ces observations et leurs caractéristiques doivent être transcrites selon un format défini et interprétées selon des règles données.  Aussi, une cote ou un poids est attribué aux défauts définis selon une matrice standard. Les cotes sont ensuite utilisées pour prioriser les conduites selon leur état.

Que permet l’utilisation d’un protocole unique ?

  • Assurer la production de résultats uniformes
  • Garantir une qualité minimale dans la cueillette des données de l’inspection télévisée
  • Faciliter l’échange des données en format standard et l’intégration de données de plusieurs municipalités
  • Rendre possible la comparaison de l’état des conduites d’un réseau dans une même ville ou de réseaux entre plusieurs villes
  • Permettre de suivre l’évolution de la détérioration des ouvrages dans le temps

Que signifient PACP® LACP® et MACP® ?

  • l’évaluation des conduites principales PACP®
  • des conduites de branchement LACP®
  • des regards d’égout MACP®

Quelle version des protocoles est la plus récente ?

La version la plus récente est la 7.0.2 des programmes PACP® et MACP®

Est-ce vrai que le Guide d’élaboration d’un plan d’intervention pour le renouvellement des conduites d’eau potable, d’égouts et des chaussées, publié par le MAMOT, exige l’utilisation du PACP® pour l’inspection télévisée des conduites ?

Oui, veuillez consulter le site du ministère à la section infrastructures » plan d’intervention

Est-ce vrai que le Devis normalisé 3680-125 « Inspection télévisée des conduites et regards d’égout » précise que les opérateurs et les analystes doivent détenir la certification PACP® ou MACP® ?

Oui, la référence à ce nouveau devis est incluse dans le modificatif no 2 du devis normalisé BNQ 1809-300 « Travaux de construction - Clauses techniques générales - Conduites d’eau potable et d’égout ».

Aujourd’hui, le CERIU détient les droits exclusifs en français, d’utilisation et de diffusion des protocoles de NASSCO pour le Québec, quel est son rôle ?

  • Il assure la mise en œuvre de la réalisation de l’ensemble des activités reliées à l’adoption des protocoles de NASSCO pour le Québec
  • Il procède à certification des logiciels de cueillette des données d’inspection télévisée par caméra conventionnelle (CCTV).
  • Il contribue aux améliorations futures des nouveaux protocoles
  • Il assure le respect d'un Code d’éthique afin de guider les adhérents dans l'utilisation de leurs droits et privilèges découlant de leur certification. Celui-ci présente également les rôles et responsabilités du CERIU
  • Il a développé une procédure de plaintes afin de permettre aux municipalités de s’assurer que les services rendus par les opérateurs et analystes certifiés sont conformes aux normes de qualité

Comment une municipalité peut-elle s’assurer que les opérateurs et analyses sont en règle ?

En consultant l’application des opérateurs et analystes en règle au Québec

Comment se faire certifier pour devenir aux opérateurs et analystes en inspection télévisée ?

Pour détenir une carte de certification, toute personne doit avoir suivi les cours de formation et réussi les examens de certification selon des critères bien établis. Cette certification leur donne les droits d’utiliser les protocoles CERIU-NASSCO PACP® et MACP® durant la période de la validité de la carte. Le cours PACP® est un préalable au cours MACP®.

Quelle est la durée des formations et quelles sont les exigences pour devenir aux opérateurs et analystes en inspection télévisée ?

  • Certification PACP® exige deux journées de formation et la réussite d’un examen avec une note de passage égale ou supérieure à 85 %.
  • Certification MACP® exige ½ journée de formation et la réussite d’un examen avec une note de passage égale ou supérieure à 85 %.

Comment se faire recertifier quelles sont les exigences pour devenir aux opérateurs et analystes en inspection télévisée ?

Les certifications PACP® et MACP® sont valides pour 3 ans. Après ce délai, les opérateurs et analystes doivent se faire recertifier par le CERIU, seul organisme accrédité au Québec pour offrir le programme de recertification des opérateurs et analystes.

  • La recertification PACP® exige une journée de formation et la réussite d’un examen de recertification avec une note de passage égale ou supérieure à 85%.
  • La recertification MACP® exige ½ journée de formation et la réussite d’un examen avec une note de passage égale ou supérieure à 85 %.

Pourquoi utiliser des logiciels de collectes de données certifiés ?

Pour les donneurs d'ouvrage, un logiciel certifié CERIU-NASSCO :

  • garantit de standardiser le format de données provenant des différents  logiciels des firmes d’inspection télévisée
  • assure que les données saisies sur le terrain sont conformes aux protocoles  (PACP®) et (MACP®)
  • permet d’échanger des données entre différents logiciels
  • permet de mettre en place une structure de données informatiques uniforme  pour échanger les données

Un logiciel certifié PACP® et MACP® par NASSCO aux États-Unis est-il conforme à la norme du CERIU ?

Non, car il n'a pas passé le test de la validation du français. Toutefois, le logiciel certifié par NASSCO est valide pour la partie technique.  Des dictionnaires et des bases de données sont disponibles afin de faciliter la certification des logiciels. Les dictionnaires intègrent la table de correspondance des valeurs en version française et anglaise pour le PACP® et le MACP®.

La validation technique sert à vérifier que le logiciel traite avec justesse les données  (PACP®)  et (MACP®) lors de :

  • l’importation et l’exportation de données valides
  • l’importation de données invalides
  • la saisie manuelle de données (valides et invalides)
  • validation de l’export des données saisies

La validation du français sert à garantir que le français est utilisé dans le logiciel en vérifiant :

  • la terminologie de l’interface du logiciel
  • les noms des champs et les listes des valeurs (codes et description)
  • la saisie de données valides au niveau des observations
  • le format de certaines valeurs par exemple le nombre de décimales après la virgule
  • la terminologie du rapport généré par le logiciel
2021 © CERIU | Plan de site