Aller au contenu principal
2017-05-10
Auteurs
Benoit Grondin, Ville de Montréal
Nathalie Periche, Aqua Data

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographies des conférenciers

Benoit Grondin, ing., est gradué en génie civil de l’université de Sherbrooke en 1996. Il possède plus de 20 années d’expérience en gestion et en réhabilitation d’infrastructures municipales. Il  est actuellement chargé de projet à la Ville de Montréal au sein de la division de la réalisation des travaux. Impliqué au CERIU, il participe notamment aux activités du comité ad hoc sur l’inspection des égouts du CERIU et agit comme formateur CERIU/PACP NASSCO. Benoit Grondin est aussi le coauteur de l’étude sur la stratégie d’auscultation réalisée par la Ville de Gatineau. Document utilisé comme référence par le MAMOT pour orienter les villes à préparer leur stratégie d’auscultation. 

Nathalie Periche, ing.

Résumé de conférence

Depuis plusieurs années, les municipalités du Québec doivent produire un plan d’intervention pour être admissibles aux programmes de financement du MAMOT visant le renouvellement de leurs infrastructures. 

Dans le cadre de la production de tout nouveau plan d’intervention, le MAMOT exige que les recommandations d’intervention sur les réseaux d’égouts soient basées sur des auscultations. En plus, de cette exigence, le MAMOT demande notamment que l’ensemble des conduites d’égouts qui auront atteint 50 ans d’ici les 10 prochaines années soit inspecté.

L’objectif des méthodes d’auscultation priorisées par le MAMOT n’est pas le même. En effet, la caméra à téléobjectif vise à effectuer un diagnostic préliminaire afin de cibler les endroits où une auscultation plus détaillée est requise tout en permettant d’évaluer les performances fonctionnelles des sections inspectées. De son côté, la caméra autotractée est utilisée afin d’établir de façon précise les interventions à réaliser et leur ampleur. En sus de la différence intrinsèque quant au but de leur utilisation, le coût d’une inspection avec la caméra autotractée est significativement plus important que celui de la caméra à téléobjectif.  

Malgré cette différence de coût importante, bon nombre de gestionnaires procèdent à des travaux d’auscultation avec une caméra autotractée non pas pour déterminer de façon précise les travaux à effectuer, mais plutôt pour déterminer les sections d’égouts prioritaires telles que définies dans le Guide d’élaboration d’un plan d’intervention. Cette manière de procéder engendre des frais importants et ne rend pas l’utilisation du financement disponible optimal.

Le CERIU et ses partenaires ont donc décidé d'élaborer un guide pour sensibiliser les gestionnaires municipaux (principalement ceux des plus petites municipalités qui disposent de moins de ressources), aux besoins du MAMOT et de les aider à faire des choix plus éclairés à la mesure des objectifs des auscultations et de leur capacité d’investissement.  

Ce projet est financé par le MAMOT.

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous

Acheter cette publication

Prix : 30 CAD
Prix membre : 0 CAD

Ajouter au panier
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad