Aller au contenu principal
Auteurs
Ghislain Breton, Ville de Québec
Patricia Collerette, Ville de Québec

Congrès INFRA 2020

30 novembre au 2 décembre - Édition virtuelle

Biographie des conférenciers

Ghislain Breton: Ingénieur forestier spécialisé en foresterie urbaine et en gestion de projet en aménagement urbain, il est titulaire d’une maîtrise en aménagement du territoire et développement régional de l’Université Laval.
Depuis 2014, il travaille pour la Ville de Québec, initialement comme conseiller en environnement et maintenant comme chef d’équipe en aménagement et environnement. Ses champs d’expertise en milieu urbain sont variés : coauteur de la Vision de l’arbre 2015-2025, responsable des études de la canopée, coresponsable de l’approche de Rues conviviales et chargé de projets d’aménagement de rues et de places publiques. Il coordonne également une équipe multidisciplinaire qui allie l’environnement, l’architecture de paysage, l’urbanisme et l’aménagement d’espaces transitoires, le tout en accordant une attention toute particulière à l’implication de la communauté et aux principes du vivre-ensemble.

Patricia Collerette: Depuis 2017, elle participe au développement de divers projets en aménagement et en environnement contribuant à rendre la ville de Québec plus conviviale. Travaillant pour la municipalité depuis près de deux ans, son approche privilégie l’implication sous différentes formes de la communauté locale dans le déploiement de projets municipaux. Places éphémères estivales et hivernales, projets d’agriculture urbaine et de biodiversité et Table de concertation en verdissement ne sont que quelques-uns des nombreux projets pour lesquels elle collabore au sein d’équipes multidisciplinaires, rassemblant des acteurs aussi variés que des Sociétés de développement commercial, des comités citoyens et des organismes en environnement.

Résumé de conférence

Québec, les places éphémères sont des espaces publics aménagés de façon temporaire et sécuritaire par la municipalité ou des organismes de la communauté locale. Leur aménagement est marqué de l’identité des quartiers et contribue au sentiment d’appartenance de leurs résidents. Elles sont à la fois des occasions de détente, de rencontre et d’animation. Parfois même des occasions d’intervention sociale. Permettant des actions rapides, à faibles coûts et rassembleuses pour la population, elles sont complémentaires aux projets permanents de places publiques au processus considérablement plus long. Puisqu’elles sont simples d’installation et que leur aménagement est flexible et polyvalent, elles permettent à la municipalité d’adapter rapidement ses espaces publics avec agilité, tout en contribuant de façon plus pérenne à la réflexion quant à la planification de son territoire en testant notamment, par ces projets, des localisations, concepts, usages, mobiliers, etc. Le contexte de la COVID-19 est particulièrement parlant quant à la capacité d’adaptation de l’espace public par la municipalité qu’ont permis les places éphémères. L’expérience municipale dans la mise en place de ces espaces de rencontre a été des plus utiles dans le contexte de pandémie. Elle a permis à Québec de doubler rapidement la quantité de places éphémères sur son territoire pour atteindre près de 50 places à l’été 2020. Cette multiplication des lieux de rencontre dans l’ensemble du territoire a facilité le déconfinement progressif et sécuritaire de l’espace public en diminuant la pression sur les espaces publics existants, contribuant, d’une part, à la santé surtout psychologique de ses résidents et, d’autre part, à la vitalité des artères commerciales dans cette période des plus difficiles pour les commerçants.

Documents

Documents
Les places éphémères pour transformer la ville
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
2024 © CERIU | Plan de site