Aller au contenu principal
2017-06-15
Auteurs
Serge A. Boileau, Commission des services électriques de Montréal
Jean-Pierre Bossé, Ville de Montréal

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographies des conférenciers

Serge A. Boileau s’est particulièrement illustré par son action mobilisatrice auprès du milieu dans les domaines de la formation de la main-d'œuvre, de l’analyse socioéconomique des travaux réalisés en milieu urbain, ainsi que du volet d’activités vouées à la gestion et à l’enfouissement des réseaux techniques urbains. En novembre 2003, Serge A. Boileau est nommé président de la Commission des services électriques de Montréal, organisme voué à la gestion des réseaux câblés aériens et souterrains sur l’ensemble de l’île de Montréal et intégrateur technique des projets de déploiement souterrain. 

Jean-Pierre Bossé occupe présentement le poste de chef de division aux Grands projets dans le service des infrastructures, de la voirie et des transports de la Ville de Montréal. Détenteur d’un baccalauréat en génie de la construction et d’un diplôme d’étude supérieure spécialisée (DESS), il cumule plus de 10 ans d’expérience en tant que gestionnaire d’équipe spécialisée. Aux Grands projets, il chapeaute les dossiers du SRB Pie IX, de l’aménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest, de la réalisation du PPU - Griffintown pour les infrastructures et l’aménagement des rues, de la sécurisation des passages inférieures, de l’aménagement de la rue St-Paul et Peel ainsi que du viaduc Van Horne.

Résumé de conférence

L'occupation croissante du sous-sol urbain et l'utilisation accrue de l'espace public en surface présentent un défi de taille pour les municipalités qui doivent réaliser des projets importants de réhabilitation des réseaux. La galerie multiréseaux(GMR), dont l'objet consiste à rassembler l'ensemble des réseaux souterrains à l'intérieur d'un espace commun visitable, offre dans cette perspective une opportunité innovatrice d'introduire une façon de faire répondant aux grands objectifs de développement durable, d'amélioration de la gestion des réseaux et de diminution des impacts futurs sur la population riveraine. 

Plusieurs études et missions techniques concernant la GMR ont été réalisées par le CERIU durant les dernières années : faisabilité sociotechnique, analyse de la valeur, appréciation des risques, étude technicoéconomique et missions techniques en Europe (2). À la lumière des résultats de ces différentes études, il a été convenu de réaliser un projet pilote afin de valider en situation réelle le concept permettant ainsi de compléter les différentes études réalisées et développer la documentation pertinente pour un transfert éventuel d'expertise acquise à d'autres projets de GMR au Québec. Le quartier Griffintown de la ville de Montréal étant en pleine transformation, un projet de la rue Ottawa situé dans ce quartier correspondait aux critères fixés. De plus, la Ville et les principaux opérateurs de réseaux présents dans la zone du projet pilote, qui ont été parties prenantes de toutes les démarches, ont été mobilisés afin de collaborer à ce projet novateur. 

Pour ce projet pilote du CERIU, la Ville de Montréal est le promoteur du projet. Elle sera responsable de la construction de l'habitacle de la GMR. Les réseaux présents sont les réseaux municipaux d'égouts, d'aqueduc, d'éclairage de rue et de circulation et les réseaux RTU d'énergies et de télécommunications. Chaque opérateur sera responsable de la conception, de l'installation, de l'entretien du nouveau réseau ainsi que de l'enlèvement du réseau actuel. Le rôle du CERIU envers la Ville de Montréal est un service expert d’accompagnement pour l'implantation de la GMR et un service de coordination des RTU impliqués dans le projet.

L'ensemble du projet du CERIU est sous la responsabilité d'un comité directeur formé principalement d'un représentant de chacun des partenaires du projet. Le comité est supporté par différents groupes de travail, chacun œuvrant sur différents axes du projet dont notamment l'ingénierie, l'exploitation, le partage des coûts et responsabilités et l'évaluation d'opportunité. À terme un suivi expérimental de 5 ans sous la responsabilité d'un expert scientifique indépendant est prévu afin d'apporter une appréciation objective.

Démarrés à l'automne 2015 au niveau des études préliminaires,  les travaux civils sont prévus débuter au printemps 2018 et se terminer à l'automne 2020 avec l'aménagement des espaces en surface suite à un positionnement favorable des parties prenantes. 

À ce jour, les travaux suivants ont été réalisés :

  • Élaboration du concept technique préliminaire par une firme d'ingénierie accompagnée de l'ensemble des partenaires, qui s'articule autour d'une présentation 3D qui illustre tant les aménagements et réseaux de la travée principale, que les galeries latérales de branchement de services. Un coût préliminaire a été aussi estimé. 
  • Démarche d'analyse de risques, afin de bien identifier l'importance des risques liés à la cohabitation des réseaux dans l'espace visitable d'une GMR. Conduite par un expert, elle a consisté à analyser par un exercice exhaustif, toutes les situations de risques potentiels. De plus, une étude de simulation de scénarios de dispersion de gaz dans la galerie a été réalisée au moyen d'un logiciel spécialisé afin d'en évaluer les impacts.
  • Exercice d'identification des bénéfices et appréciation de ceux-ci par l'attribution d'une cote par les opérateurs de réseaux.
  • Identification des espaces occupés ou attribuables à chacun des opérateurs dans la galerie principale, de façon à établir un pourcentage de répartition entre eux et proposer un critère potentiel de partage de coûts.
  • Identification des types de coûts  (construction, exploitation et entretien)  faisant l’objet d’une répartition préliminaire à inclure dans le partage de l’ensemble des coûts pour le projet pilote de galerie et de futurs projets.

Suite à l'identification d'un scénario de partage de coûts, un positionnement sera pris par l'ensemble des parties prenantes principalement sur le concept technique, les recommandations émanant de l'analyse de risques, les coûts et leur partage. Advenant un positionnement favorable pour la poursuite du projet, une entente sur le partage des coûts et des responsabilités entre les partenaires s'ensuivra ainsi que l'initiation de l'ingénierie de détail, soit la rédaction des plans et devis. 

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous

Acheter cette publication

Prix : 30 CAD
Prix membre : 0 CAD

Ajouter au panier
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad