Aller au contenu principal
2018-08-20
Auteurs
Samuel Pothier, École de technologie supérieure
Claudiane Ouellet-Plamondon, École de technologie supérieure

Congrès INFRA 2018

19 au 21 novembre

Biographie des conférenciers

Samuel Pothier s’est spécialisé en géotechnique routière après avoir complété son baccalauréat en génie de la construction. Il est un jeune homme curieux avec beaucoup d'initiative. Il a des compétences en contrôle de la qualité, en gestion de projet, en enseignement et en soutien technique. Très impliqué tant à l’école qu’au travail, il donne aussi de son temps à chaque semaine comme tuteur en mathématique auprès de jeunes du secondaire en situation de décrochage. L'excellence a toujours été sa priorité. Ses travaux de maîtrise ont été appuyés par l’organisme Mitacs. Il a ensuite remporté une bourse d’excellence d’Hydro-Québec ainsi que la bourse Alexander Graham Bell du CRSNG qui est destinée aux étudiants de fort calibre.

Claudiane Ouellet-Plamondon est professeure à l'École de technologie supérieure (Engineering Faculty, Université du Québec), Canada
Postdoctorat à ETH Zurich (Swiss Federal Institute of Technology), Suisse
Ph. D. Engineering, University of Cambridge, United Kingdom 
Certificate of graduate studies University of Tokyo, Japon 
M.Sc. Sciences biologiques, Université de Montréal, Canada
B.Eng. Dalhousie University, Canada

Résumé de conférence

Le remblai sans retrait (RSR) est un matériau auto compactant à très faible résistance pour remplir les excavations nécessaires aux réseaux souterrains des services publics. La diminution du temps nécessaire au remblai et l’absence de stockage de matériaux permettent de limiter les impacts sur la circulation. La sécurité des travailleurs est aussi améliorée, car le RSR ne nécessite aucune compaction mécanique en tranchée. De plus, un seul travailleur est requis pour manœuvrer la chute de la bétonnière et guider le conducteur. La circulation automobile peut donc être plus rapidement rétablie. Certains doutes existent sur les pratiques et les propriétés en chantier. L’étude propose une méthodologie du contrôle de la qualité du RSR. La méthodologie se base principalement sur des résultats de capacité portante mesurés au pénétromètre dynamique (ASTM D6951) sur 20 chantiers à Montréal. Aussi, les trois (3) mélanges différents de RSR ont été produits en laboratoire pour mesurer la capacité portante à intervalle régulier pendant les premières 24 heures de cure à l’aide d’un essai normalisé adapté de l’essai CBR ASTM D1883. La masse volumique, la teneur en eau et l’indice des vides sont analysés. Pour terminer, une planche d'essais a permis de comparer les propriétés d'un RSR mis en place dans des tranchées et dans des barils de 200 litres simultanément. La vitesse de propagation du gel sur 7 chantiers a été mesurée durant l’hiver. Sur chaque chantier, une portion de tranchée a été remplie avec le RSR et l’autre avec du MG20 compacté traditionnellement. De plus, un essai a été développé pour comparer la vitesse de gel d’échantillons de 150x300 mm en laboratoire : MG20, poussière de pierre, sable et différents RSR. Cette étude devrait permettre d’améliorer la recherche, la formulation et l’utilisation du RSR, pour une meilleure qualité des ouvrages faits avec ce type de matériau.

Documents

Documents
Qualité du remblai sans retrait
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad