Aller au contenu principal
2014-02-20
Auteurs
Mathieu Gillet, Association québécoise pour la maîtrise de l'énergie (AQME)
Jean-François Baril, Association québécoise pour la maîtrise de l'énergie (AQME)

INFRA 2013

19e édition
2 au 4 décembre 2013
Centre des congrès, Québec

Conférenciers: Mathieu Gillet et Jean-François Baril, Association québécoise pour la maîtrise de l'énergie (AQME)

La problématique énergétique est aujourd’hui partagée par tous les secteurs d’activité. Le Québec baigne dans l’hydroélectricité, une énergie propre et abondante, du moins dans les faits, une énergie utilisée à outrance pour tout type d’utilisation, noble et moins noble. Les infrastructures municipales ont été construites et opérées dans les 50 dernières années en prenant pour acquis que cette énergie serait disponible (ce qui est encore le cas), accessible (ce qui va tendre à ne plus être le cas), et possèderait ainsi un avantage concurrentiel sur les autres sources d’énergie (ce qui n’est plus vrai aujourd’hui).

Aujourd’hui, les municipalités n’ont plus les moyens d’opérer, d’entretenir, et de rénover leurs infrastructures par l’utilisation des mêmes méthodes qui les ont construites. De ce fait, elles doivent repenser, et innover dans leurs manières de faire. La recherche de l’optimisation des procédés et d’une efficacité accrue dans l’utilisation des infrastructures et des équipements est en passe de devenir un leitmotiv qui permettra aux municipalités de se distinguer et d’offrir des services répondant aux attentes des citoyens (individuels et corporatifs). L’efficacité énergétique est au cœur des solutions, car elle s’accompagne d’un panel d’interventions et de solutions.

En soi, la ville regorge de mesures potentielles pouvant permettre de raccourcir les cycles d’approvisionnement en énergie tout en offrant des retombées qui seront avant tout locales. Une de ces mesures, la récupération d’énergie dans les égouts.

Simple techniquement, elle permettra à la fois d’optimiser une infrastructure à la base monofonctionnelle, de fournir en chaleur un bâtiment au complet ou un réseau de chaleur, d’innover dans la pratique et surtout ouvrir la voie à la diversification des revenus pouvant permettre une meilleure rentabilité. Le conférencier présentera durant son allocution une idée exploitée dans d’autres pays et provinces en en montrant les caractéristiques techniques, les implications, les avantages et les défis qu’elle représente.

Documents

Documents
B2 1 Mathieu Gillet-Jean-Francois Baril
Video
Accessible à tous

Acheter cette publication

Prix : 30 CAD
Prix membre : 0 CAD

Ajouter au panier
2020 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad