Aller au contenu principal

Au Québec, une grande partie des infrastructures d'eau approchent la fin de leur vie utile et doivent être renouvelées. On constate que pour maintenir le service de l’eau à son niveau actuel, sa restauration nécessitera des investissements majeurs de plusieurs milliards de dollars au cours des prochaines années. Suite à l’adoption de la Loi sur les infrastructures publiques en 2013, les ministères doivent élaborer un plan annuel de gestion des investissements publics en infrastructures (PAGI). Donc, afin de répondre à ces nouvelles exigences, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) a prévu d’établir un portrait global des infrastructures municipales relatives à l’eau et de l’actualiser sur une base régulière.

Ainsi, dans le cadre du Programme de recherche appliquée dans le domaine des infrastructures municipales (PRADIM), du Fonds Chantiers Canada-Québec – volet Recherche et Planification financé par les gouvernements du Canada et du Québec, le MAMOT a donné le mandat au CERIU de dresser le portrait global des infrastructures en eau des municipalités du Québec (PIEMQ) et de fournir l’évaluation des besoins financiers à court, moyen et long termes.

Par cette entente, le MAMOT a confié au CERIU le mandat de :

  • Structurer les connaissances relatives au parc d’infrastructures municipales en eau
  • Développer des outils d’aide à la décision permettant d’optimiser les investissements requis

Il a été convenu qu’une grande partie des données proviennent de celles disponibles au MAMOT transmises par les municipalités, que ce soit par les plans d’intervention, la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable et les formulaires des immobilisations ponctuelles (IP). Cependant, certaines informations complémentaires sont recueillies auprès des municipalités pour répondre à des besoins spécifiques.

Rapport d’étape sur le Portrait des infrastructures en eau

En 2017, un rapport d’étape a donné un aperçu du bilan de l’état de l’ensemble des infrastructures municipales en eau et de la voirie au-dessus des réseaux. L’échantillon représentatif de 100 municipalités, utilisé pour ce rapport d’étape, représente environ 44 % de la population desservie, 34 % de la longueur totale des réseaux et 55 % du parc des immobilisations ponctuelles du Québec.

Pour réaliser ce premier bilan, le diagnostic, le nettoyage et la validation des données collectées sur les infrastructures, autant ponctuelles que linéaires, ont été réalisés préalablement à la mise en place d’une base de données structurée par infrastructure permettant de déterminer leur état actuel.

Soulignons que dans le but d’améliorer la qualité des données des plans d’intervention fournis par les municipalités, une application a été programmée par le CERIU. Cette application intitulée DiagnosticPI fournit une assistance pour détecter des incohérences et des anomalies contenues dans les données des plans d’intervention. Celle-ci est mise à la disposition des municipalités et de leurs consultants afin de les aider dans la production ou la mise à jour de leur plan d’intervention.

Un second portrait plus représentatif de l’état des infrastructures, avec les données de près de 600 municipalités, sera complété pour la fin de l’année 2017 et publié sur le site Web du CERIU. De plus, à la fin de 2017, la plupart des municipalités pourront consulter leurs données en infrastructures directement dans l’application Territoires, du MAMOT, en accédant par le Portail gouvernemental des Affaires municipales et régionales (PGAMR).

 

Filtrer


Publications


Recherche avancée

Si le document recherché ne figure pas sur cette page, nous vous recommandons d'utiliser la recherche avancée.


Rechercher
2017 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad