Aller au contenu principal
2017-06-05

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographie du conférencier

Titulaire d’un Baccalauréat en génie, d’une maîtrise en urbanisme ainsi que d’un MBA, Pierre Sainte-Marie est au service de la Ville de Montréal depuis 1987. Depuis, il s’occupe de dossiers liés à l’urbanisme et au développement économique. Il a notamment été responsable de l’élaboration du Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal de 2004. Pierre Sainte-Marie est actuellement Chef de Division des Grands Projets du Service des infrastructures, de la voirie et des transports de la Ville de Montréal. 

Résumé de conférence

L’autoroute Bonaventure, située entre le canal Lachine et la rue Notre-Dame, est une des entrées principales vers le centre-ville de Montréal. Comme des réparations majeures à la structure auraient été nécessaires, la décision a été prise en 2009 de remplacer l’autoroute sur pilotis par un boulevard urbain au niveau du sol. Cette opération d’envergure, qui constitue le cœur du projet Bonaventure, permettra de renouveler une entrée majeure du centre-ville et contribuera à retisser les liens entre les secteurs lui étant adjacents. 

La démolition de l’autoroute Bonaventure a été complétée en 2016 mais la structure n’est pas disparue pour autant. En effet, le béton et l’asphalte qui la composaient ont été concassés en granulats sur le site et constituent maintenant le remblai des rampes d’accès Duke et Nazareth. Allié à des murs de béton homologué, le remblai composé de granulats est une structure plus solide et durable que l’autoroute sur pilotis. Au final, plus de 60 % des 47 000 tonnes de débris concassés ont été réutilisés dans le nouveau projet. La balance des granulats a été utilisée dans d’autres projets locaux notamment celui de l’échangeur Turcot. Cette initiative de concassage et de réutilisation a plusieurs avantages dont celui de réduire l’impact environnemental en limitant le transport des débris et l’export de nouveaux matériaux. Les tiges d’acier de l’ancienne structure ne sont pas en reste et auront elles aussi une deuxième vie. Les tiges ont été séparées des autres débris avant le concassage et ont été refondues pour un usage futur. 

Finalement, le recyclage des matériaux s’inscrit dans la vision de développement durable du Projet Bonaventure. En effet, le projet vise une certification SITES qui récompense les meilleures pratiques en environnement et sera un modèle pour les autres projets montréalais. 

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous

Acheter cette publication

Prix : 30 CAD
Prix membre : 0 CAD

Ajouter au panier
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad