Aller au contenu principal
2016-11-16

Congrès INFRA 2016

21 au 23 novembre

Biographie de Jeanne Charbonneau

Après avoir obtenu un Diplôme 2e cycle d’études de l’Amérique Latine à l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine (IHEAL, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris, France), Jeanne Charbonneau a terminé un Master en relations internationales de Essex University, à Colchester en Angleterre. Elle a ensuite étudié pour obtenir une maîtrise en gestion et développement des coopératives et des collectivités à l’Université de Sherbrooke (Qc). Elle a également réalisé une partie de ses études en Espagne et au Brésil. 

Après son début de carrière en enseignement et traduction, y compris à l’Université de Sherbrooke, Mme Charbonneau a travaillé en réseautage international et comme entrepreneur social. Elle crée la branche québécoise d’Ashoka, une fondation internationale qui investit dans des entrepreneurs sociaux, et contribue à mettre sur pied l’Association Sénégalaise des étudiants en environnement, la section « jeunes », ainsi que la « section Mauricie » du Conseil Canadien du Bâtiment Durable du Québec, qui octroie la certification LEED. Elle crée également plusieurs associations et entreprises d’économie sociale, dont Vire Vert et Roulons Vert. Elle reçoit alors le prix de la « relève » en économie sociale. Son projet d’Éco-hôtel-école se mérite aussi le prix canadien en « innovation » de la Fondation Mc Connell et le prix « Nouvelle entreprise de l’année » de la Jeune Chambre de Commerce et d’Industries de Trois Rivières. Dans ce cadre, elle met sur pied le Défi sans auto solo, un défi pan-québéquois sur le transport durable en entreprises et la Journée en ville sans ma voiture à Trois-Rivières. 

Elle a également œuvré à titre de consultante dans de nombreux projets et organisations, y compris pour des projets de redéveloppement urbain ou d’entreprises à vocation en développement durable ou encore pour des consultations de parties prenantes: CCQ, Coop Carbone, Caisse d’Économie Solidaire, centre de plongée sous-marine, projet de 36M$ au Centre St Pierre, projet de papetière responsable de 85M$.

Depuis près de 2 ans, elle travaille au tournant vers le développement durable de la Ville de Shawinigan, en particulier à la refonte du Schéma d’Aménagement et de Développement Durables et au plan global de réhabilitation des terrains contaminés. Elle a occupé le poste de directrice par intérim du service de l’Aménagement de de l’Environnement. 

Résumé

Ville de compagnie, Shawinigan est fondée en 1901 par la Shawinigan Water and Power qui souhaitait exploiter les chutes de Shawinigan et produire de l’électricité. La compagnie attire les entreprises industrielles ici : aluminium, produits chimiques, papetières, etc. Shawinigan jouit d’une croissance fulgurante et devient l’une des villes industrielles les plus importantes au pays et l’une des premières villes planifiées : le plan Pringle & sons. Le portrait change à partir des années 1980. Les fermetures d’usines se multiplient. Toutes les grandes usines qui ont contribué au développement de Shawinigan sont aujourd’hui fermées. Mais elles ont laissé un héritage lourd : les friches industrielles et des terrains contaminés. 

Depuis quelques années, Shawinigan prospère à nouveau grâce à la reconversion de son économie, mais aussi des bâtiments et des sites industriels autrefois abandonnés. La Ville procède actuellement à la refonte de son Schéma d’Aménagement et de développement Durables (SADD), qui est un outil puissant pour planifier durablement le redéveloppement d’une ville. Les différents documents du schéma sont ainsi utilisés pour intégrer le développement intelligent et durable de la ville, que ce soit son portrait, projections, périmètre d’urbanisation, affectations, plan d’action ou document complémentaire. 

Documents

Documents
Accessible à tous
Publicité
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad