Aller au contenu principal
2017-10-02
Auteur
Martin Chiasson, Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI)

Congrès INFRA 2017

4 au 6 décembre

Biographie du conférencier


Diplômé en génie civil de l’Université de Moncton et détenteur d’une maîtrise en hydrogéologie de l’École Polytechnique de Montréal, Martin Chiasson oeuvre à titre de Directeur, Environnement à Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée depuis 2009. Il est responsable de développer et de mettre en oeuvre la stratégie de développement durable de la Société, tout en s’assurant de la conformité environnementale des opérations et des projets majeurs. Finalement, il veille à ce que la politique environnementale de la Société soit appliquée et périodiquement révisée.

Au cours de sa carrière il a occupé, à titre de consultant, des postes de spécialiste technique pour ensuite se diriger vers la gestion de projets environnementaux qui l’ont notamment amené à réaliser et diriger des évaluations environnementales de sites, des plans de réhabilitation, des études de risques toxicologiques et écotoxicologiques et de la réhabilitation de sites.

Résumé de la conférence

Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) a lancé en juin 2016 le projet environnemental Solution Bonaventure visant à protéger le fleuve Saint-Laurent grâce à des mesures de mitigation pour les eaux souterraines contaminées des terrains longeant la section fédérale de l’autoroute Bonaventure. Grâce aux efforts concertés des autorités fédérales, provinciales et municipales, ce projet environnemental novateur permet de gérer de façon responsable les problèmes complexes engendrés par cet ancien site d’enfouissement de déchets industriels et domestiques actif de 1866 à 1966. 

Comme la présence des contaminants diffère d’un secteur à l’autre du site, PJCCI a piloté des études et des tables de travail afin de cerner les enjeux environnementaux, d’évaluer les scénarios de gestion des contaminants et de coordonner leur mise en œuvre. Solution Bonaventure a mobilisé avec succès des représentants des trois paliers de gouvernements épaulés par l’expertise du secteur privé. 

Le secteur Ouest regroupe les terrains longeant l’autoroute Bonaventure à l’approche du pont Champlain face à l’île des Sœurs. Les analyses réalisées ont démontré une contamination des eaux souterraines s’écoulant au fleuve, notamment en azote ammoniacal, en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et en métaux. Dans ce secteur, PJCCI a aménagé un système de confinement composé d’une barrière hydraulique construite d’une série de puits installés le long de la berge. Grâce au pompage actif, cette barrière permet d’intercepter les eaux souterraines contaminées et de les acheminer à un système de traitement construit sur le site même. Une fois traitées et leur qualité confirmée en regard des critères applicables, les eaux seront renvoyées au fleuve via un émissaire existant. Ce système sera opérationnel pour les 15 prochaines années. 

Le secteur Est correspond à la portion de l’autoroute Bonaventure située entre les ponts Clément et Victoria. Sur ces terrains, les analyses réalisées ont relevé la présence d’une phase libre d’hydrocarbures pétroliers (diesel) contaminés aux biphényles polychlorés (BPC). Ces hydrocarbures flottent au-dessus des eaux souterraines. Dans ce secteur, PJCCI construit un mur de confinement, selon une méthode innovante de Malaxage in situ de sol (Deep Soil Mixing), réalisée pour une première fois au Québec, afin de confiner et capter les hydrocarbures contaminés aux BPC. Des stations de récupération aménagées à chaque extrémité du mur permettront de recueillir ces contaminants pour en disposer adéquatement. Grâce à ce système, les hydrocarbures seront confinés et captés afin de freiner leur migration au fleuve.

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous

Acheter cette publication

Prix : 30 CAD
Prix membre : 0 CAD

Ajouter au panier
Publicité
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad