Aller au contenu principal
2018-08-21
Auteur
Jean Carrier, Ville de Montréal

Congrès INFRA 2018

19 au 21 novembre

Biographie du conférencier

Gradué en génie civil de l’École Polytechnique de Montréal en 1992 et possède une maîtrise en réhabilitation des infrastructures urbaines terminé en 2000. Fort d’une expérience de plus de 25 ans dans le domaine des infrastructures routières, il a participé à la réalisation de nombreux projets d’évaluation de réseaux routiers et à l’implantation de systèmes de gestion des chaussées pour différentes administrations routières. À l’emploi de la Ville de Montréal comme chef division, ses principales responsabilités concernent la gestion des actifs routiers et d’ouvrages d’art soit plus de 4000 km de chaussées, 6700 km de trottoirs et 582 structures routières.

Résumé de conférence

La Ville de Montréal procède régulièrement à l’auscultation de ses infrastructures routières de façon à bien définir les besoins de remise à niveau et développer un plan d’intervention intégré avec les infrastructures souterraines. Afin de qualifier la condition des chaussées, les tableaux du Guide d’élaboration d’un plan d’intervention pour le renouvellement des conduites d’eau potable, d’égouts et des chaussées du MAMOT sont mis à contribution pour produire le bilan de condition du réseau routier. Un volet de la présentation proposée porte sur le développement d’un indice de désuétude permettant de faire abstraction des seuils différents associés aux trois niveaux hiérarchiques du guide et de prioriser les tronçons sur une base commune. Un autre volet de la présentation aborde la reddition de compte annuelle de l’impact des travaux sur le bilan de condition du réseau routier. À partir d’un indicateur simple et unique, il est possible d’estimer si globalement le volume des travaux réalisés compense l’évolution graduelle de la condition des chaussées. Finalement le dernier volet porte sur le traitement spécifique d’une problématique grandissante à la Ville de Montréal soit la détérioration des zones d’arrêts d’autobus. La Ville de Montréal a procédé à l’auscultation des quelques 7 500 zones d’arrêts d’autobus présentes sur son territoire et développe un plan d’action pour en améliorer leur condition.

Documents

2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad