Aller au contenu principal
2018-08-21
Auteur
Patrick Lépine, Ville de Blainville

Congrès INFRA 2018

19 au 21 novembre

Biographie du conférencier

Suite à une formation en technologie de l’architecture, j’ai obtenu en 1995 un baccalauréat en Génie de la construction à l’ÉTS, puis une maîtrise en gestion des infrastructures urbaines en 2017, aussi à l’ÉTS. J’ai amorcé ma carrière en 1995 chez Sobeys à titre de chargé de projets pour la construction et l’aménagement d’épiceries durant cinq ans, puis chez Loblaws où j’ai débuté comme chargé de projet et terminé en tant que Chef de secteur, ingénierie et développement de sites Québec et Atlantique, J’ai ensuite obtenu en 2008, un poste d’ingénieur municipal à la Ville de Mirabel. La Ville de Blainville m’a ensuite embauché en 2009 afin de superviser la réalisation des travaux et j’y suis maintenant directeur du Service du génie depuis 2015. Je suis président de l’AIMQ de septembre 2017 à septembre 2018.

Résumé de conférence

Ce projet a permis de réaliser le bilan d’état des infrastructures de la ville de Blainville et d’identifier les déficits d’entretien afin de recommander les interventions nécessaires pour y pallier. Afin de réaliser ce bilan, neuf catégories d’actifs ont été établies et nous avons procédé à la collecte des données de chacune afin de dresser leur inventaire et évaluer leur valeur de remplacement. Leur état a ensuite été établie à l’aide d’entrevus avec les gestionnaires responsables de l’entretien de ceux-ci. Nous avons aussi déterminé pour chacune de ces catégories d’actifs si elles tendent vers une amélioration, un maintien ou une détérioration de leur état. Nous avons finalement recommandé les interventions à prévoir pour les déficits d’entretien identifiés, les coûts inhérents à ces derniers ainsi qu’une planification de leur mise en œuvre et leur mode de financement. Nous avons constaté que l’état global des infrastructures de cette municipalité est très bon puisque d’importants investissements en maintien d’actifs ont été alloués dans les dernières années. Toutefois, quatre catégories d’actifs tendent vers une détérioration si des investissements supplémentaires ne sont pas alloués. Ces actifs sont le réseau d’égout pluvial, le réseau de chaussée, les stationnements municipaux et les équipements technologiques. Des interventions adaptées à la situation particulière des infrastructures de la Ville de Blainville ont donc été formulées afin remédier aux déficits d’entretien identifiés. Une estimation des investissements totaux anticipés à long terme en infrastructure a ensuite été réalisée afin d'établir les besoins en maintien d’actifs et les comparer avec les investissements actuels. Finalement, une estimation es investissements en infrastructures à très long terme (100 ans) à été réalisée afin d'établir sommairement les investissements requis en infrastructures souterraines (égouts et aqueduc).

Documents

2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad