Aller au contenu principal
2017-06-01
Auteurs
Nathalie Oum, Ville de Montréal
Hermann Tchougourou, Ville de Montréal

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographies des conférenciers

Nathalie Oum est diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Électronique, d’Électrotechnique, d’Informatique, d’Hydraulique et de Télécommunications, de Toulouse (France), où elle reçoit son diplôme d’ingénieur en Hydraulique et Mécaniques des fluides, suivi d’un diplôme de maîtrise de l’École Polytechnique de Montréal soutenu par un rapport de recherche sur l’optimisation des plans de réhabilitation des réseaux d’eau.

Elle se joint ensuite au Consortium CGT, où elle travaille au projet d’élaboration du Plan d’intervention des réseaux d’eau et de voirie de la Ville de Montréal (Ville). Suite à cela, elle intègre le Service de l’eau de la Ville où elle collabore dans l’élaboration du plan directeur de la gestion des actifs des réseaux d’eau secondaires.

Passionnée par la Macro-économie appliquée à la gestion des infrastructures municipales, elle obtient son doctorat à l’Université Concordia sur l’intégration des répercussions sociales et économiques des travaux dans la prise de décision pour le renouvellement des infrastructures. 

Hermann Tchougourou est titulaire d'un Baccalauréat en Génie de la construction, de l’École de technologie supérieure de Montréal, puis d'une maîtrise en Génie civil et infrastructures, de l'Université de Cergy-Pontoise (France). Il a effectué plusieurs stages pratiques au sein du Groupe Eiffage-Construction (France), à Hydro-Québec, et à la Ville de Montréal. Il est actuellement à l'emploi du Service de l’eau de la Ville de Montréal, à titre d'ingénieur junior, au sein de la division du plan directeur.

Il poursuit également une thèse de doctorat à l'ÉTS sur l'intégration des pratiques de gestion durable des eaux pluviales dans les décisions de renouvellement des réseaux d'eau et de voirie.

Résumé de conférence

La Direction de la gestion stratégique des réseaux d’eau de la Ville de Montréal (DGSRE) a pour mission d'assurer une gestion efficiente des actifs de l'eau afin d'offrir à ses résidents, des réseaux performants et durables. Sa vision est de faire de Montréal une référence en Amérique du Nord pour l'amélioration de la qualité de ses réseaux d'eau. À cet effet, elle est responsable de planifier les besoins et de concrétiser la stratégie financière pour la gestion de l'eau à Montréal, dans son domaine d'affaires. La DGSRE gère plus de 8 000 km de réseaux secondaires d'eau dont la valeur de remplacement s’élève à près de 17,9 milliards de dollars.

Le bilan d'état des actifs présente le portrait des actifs de la DGSRE et dresse une performance de ces actifs en matière de renouvellement et d'entretien. Les cibles annuelles de renouvellement des réseaux, qui ont été établies pour récupérer le déficit d'infrastructure cumulé et assurer le maintien du niveau fonctionnel standard des actifs, y sont également décrites. L'augmentation des cadences de renouvellement et d'entretien durant les dernières années a permis de ralentir la dégradation des conduites d'eau potable et d'égouts, et de maintenir les niveaux de service. 

Le bilan des activités de renouvellement démontre une légère hausse des cadences de renouvellement. Ces cadences doivent être accélérées pour améliorer la situation à moyen terme, ce qui permettra en retour de diminuer les dépenses d’entretien.

Quant aux activités d'entretien, une augmentation significative des dépenses et des réalisations est observée. La hausse des budgets d'entretien a permis de résorber une partie du déficit d'entretien et d'améliorer l'état global des actifs ponctuels (bornes incendie, vannes, entrées de service, regards, puisards, chambres, etc.). Toutefois, les cadences d'entretien doivent être maintenues en raison du vieillissement des réseaux.

 

Documents

Documents
Bilan d'état des actifs des réseaux secondaires d'eau de la ville de Montréal
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous
Publicité
2022 © CERIU | Plan de site