Aller au contenu principal
2016-09-09
Auteur
Richard Massé, SNC-Lavalin.

INFRA 2016

21 au 23 novembre - Palais des congrès de Montréal

Biographie du conférencier

Richard Massé est vice-président principal, Gestion des actifs, Capital, pour SNC-Lavalin.

En poste à Montréal, il a le mandat de développer et mettre en place des processus et des systèmes de gestion d’actifs sur l’ensemble du cycle de vie; de superviser la progression des projets et le rendement des actifs; d'élaborer des stratégies pour améliorer le rendement; et d'entretenir des relations constructives avec les parties prenantes.

Chez SNC-Lavalin depuis 1987, Richard a occupé des postes aux responsabilités croissantes et détient une solide feuille de route en financement de projets dans divers pays. Il détient également une vaste expérience en investissement en capitaux propres et en négociation d’acquisitions.

Résumé de la conférence

Au cours des dernières années SNC-Lavalin a investi dans plusieurs projets d’infrastructure dans le cadre de Partenariats Public-Privé (PPP). Contrairement au modèle plus conventionnel de réalisation de projet qu’est un projet d’Ingénierie-Approvisionnement-Construction (IAC), le modèle PPP a fait en sorte que SNC-Lavalin a dû optimiser à fois le coût en capital d’un projet ainsi que les coûts à long terme liés à l’exploitation et à l’entretien de ces infrastructures. 

Tout au long du cycle de vie d’un projet d’infrastructure, le propriétaire est  confronté à de multiples choix : matériaux, méthode d’entretien, quand intervenir ou remplacer etc… L’utilisation d’outils de gestion du cycle de vie est devenue une nécessité afin de permettre l’optimisation des frais d’entretien et d’exploitation et la durée de vie d’une infrastructure.

La venue des outils de modélisation plus performants permet  de quantifier l’impact de nos choix de matériaux et de notre politique d’entretien sur le coût total (coût en capital et d’entretien) de l’infrastructure. Ces nouvelles technologies nous permettent de traiter de grandes quantités d’information et de monter rapidement différents scénarios reflétant un changement de notre politique décisionnel sur les coûts et le respect du niveau des services requis.

En élaborant la conception dans un environnement de type « BIM» (Building Information Modeling), le gestionnaire aura accès à une source de données intégrées qui facilitera la transition vers une saine gestion d’actifs dans un environnement d’opération et de maintenance. Aujourd’hui, les nouveaux systèmes intégrés d’aide à la décision, nous permettent de passer d’un environnement de gestion d’actif tactique à un mode de gestion stratégique à l’aide d’analyses combinatoires. Ces nouveaux systèmes permettent de maintenir une infrastructure dans la meilleure condition physique tout en minimisant les besoins financiers.

Documents

Documents
Vidéo_INFRA2016_RichardMASSÉF1-4
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous
Publicité
2022 © CERIU | Plan de site