Aller au contenu principal
2017-06-02

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographie du conférencier

Dave Rhéaume est directeur, Réglementation et tarification depuis décembre 2013. Il est responsable des dossiers réglementaires pour Gaz Métro devant la Régie de l’énergie, l’Office national de l’énergie et l’Ontario Energy Board. En plus de ses responsabilités actuelles de Directeur, Réglementation et tarification, Dave Rhéaume s’est vu confier, en février 2017, la responsabilité des ventes et du développement des affaires de CCUM. CCUM possède et exploite un réseau s’étendant sur 3 km et dessert les besoins énergétiques de chauffage et de climatisation de 1,8 million de mètres carrés de superficie commerciale au centre-ville de Montréal. 

Dave Rhéaume siège au conseil d’administration de Gazoduc Trans Québec & Maritimes et de Portland Natural Gas Transmission System. 

Il est à l’emploi de Gaz Métro depuis 2009. Il a obtenu une maîtrise en économie de l’Université Laval en 2005. 

Résumé de conférence

Depuis maintenant plus de 70 ans, un réseau énergétique centralisé dessert le centre-ville de Montréal, et ce sans que les résidents et les travailleurs qui occupent Montréal en soient conscients.

Originalement développé pour assurer les besoins de chauffage de la gare Centrale, Climatisation et Chauffage urbains de Montréal chauffe et climatise maintenant environ 1,8 million de mètres², dont la Place Ville-Marie, la Gare Centrale, l'Édifice Sun Life, le 1000 de la Gauchetière, le Campus de l’ÉTS, le Reine-Élizabeth, la Tour de la Bourse et la résidence EVO, le Château Champlain, la Place Bonaventure et la Cité du Multimédia.

En plus de générer des économies pour les utilisateurs, les réseaux urbains sont des outils privilégiés pour faciliter la transition énergétique et minimiser les impacts environnementaux associés à la climatisation et au chauffage.

Reposant à son origine sur le charbon pour assurer le chauffage du réseau, Climatisation et Chauffage urbains de Montréal alimente désormais son réseau avec du gaz naturel, de la récupération de chaleur et de l'énergie solaire. La diminution de l'empreinte environnementale du réseau est aussi appelée à continuer avec le recours possible au gaz naturel renouvelable et aux biocarburants.

La capacité des réseaux urbains à centraliser les équipements énergétiques, et à représenter une masse critique suffisante pour générer les économies d'échelles nécessaires à la transition énergétique sont des attributs uniques qui permettent d'assurer une meilleure performance énergétique et environnementale et à faciliter la transition énergétique à venir.

La présentation donnera des exemples concrets des mesures d'efficacité énergétique et de recours à des sources moins émissives pour réduire les impacts environnementaux du chauffage au centre-ville de Montréal, et de parler des prochains développements possibles au Québec pour favoriser la décarbonisation de l'économie.

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad