Aller au contenu principal
2013-08-09
Auteurs
Fédération canadienne des municipalités
Conseil national de recherches du Canada

InfraGuide - Élaboration d’un plan de renouvellement de réseau de distribution d’eau

 

Élaboration d’un plan de renouvellement de réseau de distribution d’eau

Le présent document contient la description de la règle de l’art relative à l’élaboration d’un plan de renouvellement de réseau de distribution d’eau. Il est fondé sur une analyse documentaire et des sondages effectués auprès de municipalités choisies du Canada tout entier, de même que sur des commentaires d’experts canadiens en distribution d’eau. Dans le passé, la plupart des municipalités canadiennes mettaient l’accent surtout sur les travaux d’immobilisations requis pour soutenir la croissance de la population. Cependant, le vieillissement des infrastructures, les exigences du public relatives à l’amélioration du niveau de service et de la responsabilisation, de même que la nature plus stricte des lois et la compétition pour des ressources financières limitées, incitent maintenant les municipalités à élaborer un plan de renouvellement de leur réseau de distribution d’eau. Un plan de ce genre doit aborder non seulement le renouvellement continu d’infrastructures qui ont atteint la fin de leur vie utile, mise également les modernisations qui permettront de rendre le réseau conforme à des normes plus exigeantes.

On examine dans le document deux façons complémentaires d’aborder l’élaboration d’un plan de renouvellement de réseau de distribution d’eau : la démarche descendante et la démarche ascendante. La première sert à la planification stratégique à long terme de politiques et de programmes, tandis que la seconde sert à la planification à court terme de projets d’immobilisations.

Démarche descendante
À l’aide de la démarche descendante, il est possible d’estimer les coûts du renouvellement prévu d’un groupe d’éléments d’actif, à l’aide du coût de remplacement et de la durée utile prévue. Le coût de remplacement total d’un réseau d’eau potable (y compris les installations d’alimentation, de traitement, d’emmagasinement, de distribution et de pompage) est ordinairement de 3 à 4 000 $ par habitant. Le coût annuel moyen à long terme du remplacement d’un réseau de distribution d’eau est ordinairement de un à deux pour cent du coût de remplacement total du réseau (AwwaRF, 2001). Cela suppose qu’on prévoit que les éléments constituants du réseau auront en moyenne une durée utile de 50 à 100 ans.

Démarche ascendante
L’approche ascendante requiert qu’on procède à l’inventaire détaillé des éléments d’actif, notamment de leur état actuel, de la vitesse à laquelle ils se détériorent et de leur criticité.

Tout plan de renouvellement intégré doit aborder les besoins suivants :

  • Prise en compte du remplacement des conduites d’eau et des branchements qui ne sont pas conformes aux normes courantes pour ce qui est du diamètre, du matériau ou de l’épaisseur de la couverture.
  • Remplacement ou réhabilitation structurale des conduites qui présentent un taux de rupture élevé ou dont les joints fuient.
  • Réhabilitation au moyen d’un revêtement non structural des conduites en fonte non revêtues pour lesquelles le pourcentage de ruptures n’est pas élevé, mais dont la capacité hydraulique ou la qualité de l’eau, ou les deux à la fois, est modifiée de façon importante par la détérioration.
  • Remplacement des conduites qui sont trop petites (même après un nettoyage et la pose d’un revêtement intérieur) pour fournir le débit requis à la pression adéquate.
  • Remplacement des robinets-vannes et des bornes d’incendie qui ne sont pas standard, qui ne fonctionnent pas ou qui fuient.

Un plan de ce genre doit aborder non seulement le renouvellement continu d’infrastructures qui ont atteint la fin de leur vie utile, mais également les modernisations qui permettront de rendre le réseau conforme à des normes plus exigeantes. Dans la plupart des cas, on remplace les bornes d’incendie, les robinets-vannes et les branchements en même temps que les conduites. Cependant, lorsque la conduite d’eau est encore en bon état, il se peut qu’on doive remplacer certains des accessoires.

Analyses coûts-avantages
Quand il est possible d’estimer la vitesse de la détérioration, il est également possible de prévoir le moment auquel renouveler les conduites d’eau, à l’aide d’une analyse coûts avantages. Ce sont surtout des facteurs économiques qui dictent le choix du moment du renouvellement des conduites qui présentent un taux de rupture élevé, dont les joints fuient ou dont la capacité hydraulique est réduite. Cependant, dans le cas des conduites qui ne sont pas conformes aux normes de conception courantes ou dont l’état entraîne la détérioration de la qualité de l’eau, le choix en question est dicté par la gravité du problème, le risque et le financement disponible.

Systèmes de notation de l’état

Une fois qu’elle a établi le besoin de renouveler une conduite d’eau, la municipalité doit utiliser un système de notation de l’état, qui l’aidera à prioriser son programme de renouvellement. Les facteurs inclus dans le système de notation de l’état varient selon la taille de la municipalité, les données disponibles et les conditions propres à chaque réseau. Les grandes municipalités doivent examiner la possibilité de recourir à un système informatisé d’aide à la décision, qui facilitera la planification des travaux de renouvellement.

Toutes les municipalités doivent coordonner le renouvellement de leur réseau de distribution d’eau avec le programme de réhabilitation ou de reconstruction des routes et les autres améliorations qui pourraient être requises pour un nouvel aménagement ou un nouveau réaménagement, afin de minimiser les coûts et les dérangements.

Plan financier
Le plan de renouvellement du réseau de distribution d’eau doit inclure un plan financier qui assure la disponibilité d’un financement adéquat. Les municipalités doivent adopter les principes du recouvrement intégral des coûts, de l’utilisateur-payeur et de la facturation à l’utilisation pour le renouvellement de leur réseau de distribution. Elles peuvent utiliser un indice de l’état des éléments d’actif pour déterminer les tarifs qu’elles doivent facturer aux utilisateurs pour être en mesure de maintenir le réseau en bon état.

Cas d’utilisation et limitations
Toutes les municipalités doivent utiliser la démarche descendante pour prévoir les coûts de renouvellement à long terme, ce qui facilite la planification financière à long terme. Elles doivent en outre préparer un plan de renouvellement à l’aide d’une démarche ascendante fondée sur les principes de la gestion des risques. Ce mode d’élaboration d’un plan de renouvellement intégré exige un investissement de temps et d’argent.

Évaluation
Le programme de renouvellement doit être révisé à tous les cinq ou dix ans de manière à refléter l’état du réseau et l’efficacité des diverses techniques de renouvellement. La municipalité doit suivre les taux de rupture des conduites d’eau, les problèmes de qualité de l’eau, les débits nécessaires à la lutte contre le feu et les débits de fuite de manière à pouvoir établir la vitesse à laquelle les conduites se détériorent et déterminer si le programme est adéquat. L’utilisation des démarches descendante et ascendante en rapport avec l’élaboration d’un plan de renouvellement de réseau de distribution d’eau est illustrée dans les annexes A et B, respectivement.

Documents

Documents
pdf
elaboration_dun_plan_de_renouvellement_de_reseau_de_distribution_deau.pdf
Accessible aux utilisateurs connectés
Publicité
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad