Aller au contenu principal
2014-07-16
Auteurs
Alain N. Rousseau, INRS - ETE
Stéphane Savary, INRS - ETE

INFRA 2014
1er au 3 décembre, Palais des Congrès, Montréal

Accès à la présentation PowerPoint

Biographies des conférenciers : Alain N. Rousseau et Stéphane Savary, Institut national de recherche scientifique - ETE

Monsieur Alain N. Rousseau ing. (B.A.Sc. (génie rural), U. Laval; M.Sc. (génie des eaux), U. of Guelph); Ph.D (génie rural et biologique), Cornell U.) est professeur-chercheur titulaire en hydrologie et gestion intégrée de l’eau à l’INRS-ETE.  Les activités de R&D de son équipe portent sur la compréhension des processus hydrologiques et le développement de logiciels de prévision, de gestion et d’analyse de la ressource eau à l’échelle du bassin versant.

À la suite à l’obtention d’un baccalauréat en Génie Civil à l’Université de Sherbrooke, et d’une maîtrise en science de l’eau à l’INRS, monsieur Stéphane Savary oeuvre dans le domaine de la recherche appliquée depuis plus de 11 ans à titre d’agent de recherche à l’INRS et plus spécifiquement au Centre Eau-Terre et Environnement. Il travaille au sein d’une équipe se spécialisant dans la modélisation hydrologique et la gestion intégrée de l'eau par bassin versant. Leurs travaux portent sur l'application de méthodes quantitatives pour évaluer les crues et les étiages ainsi que les différents paramètres de qualité de l'eau. À de nombreuses reprises, il été amené à partager leurs travaux avec la communauté scientifique lors de colloques, symposiums, tables de concertation et autres. En lien avec ces projets, il aussi participé à la rédaction de nombreux rapports techniques, scientifiques, articles scientifiques ou autres éléments de communication.

Résumé de la conférence

Dans un contexte de politique de gestion durable de l’eau potable et de protection des prises d’eau et de leur bassin versant, il devient intéressant de se doter d’outils s’intégrant à un tel contexte. Récemment une étude menée sur le bassin versant de la rivière Saint-Charles et plus précisément sur la portion en amont de la prise d’eau de Château d’Eau a permis de développer un outil de calcul des temps de parcours distribué sur ce secteur.

Le développement d’un tel outil repose sur la mise en place sur le bassin versant d’outils d’aide à la modélisation hydrologique PHYSITEL/HYDROTEL et le calage satisfaisant du modèle HYDROTEL.  Par la suite, les résultats des simulations hydrologiques ont été implantés dans une base de données hydrologique nécessaire à la détermination des temps de parcours.  Ainsi, un outil autonome a été développé afin de permettre la visualisation et la détermination des temps de parcours entre tous points du réseau, et ce, au moyen d’une interface adaptée et conviviale.  La détermination des temps de parcours s’effectue en fonction des conditions hydrologiques mesurées en temps réel à une station hydrométrique située en aval de la prise d’eau. Ces conditions sont comparées aux conditions hydrologiques simulées historiquement à ce même site. Pour des conditions hydrologiques simulées similaires et selon le débit et la période de l’année, les temps parcours sont déterminés en fonction des débits et vitesses simulés sur l’ensemble du réseau hydrographique.

Un tel outil s’inscrit parfaitement dans une perspective de protection d’une prise d’eau potable et permet notamment d’obtenir un premier estimé du temps d’intervention requis pour protéger une prise d’eau potable. À titre d’exemple cet outil a été sollicité lors d’un déversement accidentel d’hydrocarbure en tête de bassin de la prise d’eau de Château d’eau en janvier 2010.

Documents

2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad