Aller au contenu principal
2017-06-02
Auteur
Stéphane Joseph, Logistique Saint-Laurent

Congrès Infra 2017

4 au 6 décembre

Biographies des conférenciers

Stéphane Joseph a débuté sa carrière dans le domaine du diagnostic des infrastructures en 1994 avec l'entreprise Aqua Data. Aujourd'hui, il occupe le poste de Directeur, développement des affaires pour Logistique Saint-Laurent, une division du Groupe Gilbert. Le Groupe Gilbert est une entreprise de Chicoutimi fondée en 1957 et qui compte plus de 800 employés. Diplômé en Éducation de l’Environnement de Goddard College au Vermont, il a travaillé dans une centaine de projets de diagnostic et de réhabilitation au Canada et à travers le monde. Ses fonctions au sein de Logistique Saint-Laurent sont maintenant de développer et de promouvoir la réhabilitation sans tranchée à la clientèle municipale et industrielle. Stéphane Joseph a également été membre de l’équipe du Canada en volleyball pendant plus de 10 ans et est inscrit au Temple de la renommée.

Résumé de conférence

Tomahawk System™ : Réhabilitation de conduites d'eau potable

La conférence présentera les résultats d’un projet pilote portant sur la réhabilitation d’une conduite d’eau potable en fonte d'un diamètre de 150 mm à la Ville de Waterloo, Ontario en 2016. La technique novatrice mise en œuvre porte le nom de Tomahawk System™. 

La technique Tomahawk repose sur des concepts aérodynamiques et comporte deux volets importants :

  1. Nettoyage de la conduite par l'utilisation de pierres de granite aseptisées et véhiculées dans la conduite via de l'air à haut volume et à basse pression produite par un camion vacuum. Une réparation ponctuelle structurale est effectuée si un trou (fuite) est observé sur la paroi lors de la préparation de la conduite
  2. Utilisation du même concept aérodynamique afin d'appliquer une résine de polymère certifiée NSF/ANSI-61 sur la paroi interne de la conduite

La résine de polymère demeure malléable pendant environ 30 minutes pour permettre sa dispersion dans la conduite et requiert de trois à quatre heures pour atteindre une cure finale. L'épaisseur du revêtement est de > 0,50 mm pour une couche, selon AWWA C222, et permet un niveau de réhabilitation AWWA Class 1. Il est possible d’appliquer une seconde couche pour augmenter le degré de renforcement. Le volume de résine devant être injecté dans la conduite est calculé selon le diamètre et la longueur de conduite. Un disperseur est utilisé afin de bien répandre la résine et recouvrir; a) la paroi interne, b) l'intérieur des joints, et c) le contour immédiat des entrées de service. 

La caméra Scout, faisant également partie du système Tomahawk, permet l'inspection vidéo de la conduite suite au nettoyage et à la pose de la résine, le tout en utilisant l'air aspiré du camion vacuum. Aucun besoin de percer les entrées de service suite à la pose de la résine. Un appareil spécialement conçu prévient l'insertion de la résine dans le camion vacuum.

Un des avantages importants de cette technique, à part les améliorations hydrauliques et le maintien de la qualité de l’eau, est la neutralisation des piqûres de corrosion, ce qui procure un prolongement important de la durée de vie utile de la conduite. Cette technique de réhabilitation est des plus avantageuses dans un environnement présentant une faible agressivité du sol.


 

Documents

Documents
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
Accessible à tous
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad