Aller au contenu principal
2018-08-20

Congrès INFRA 2018

19 au 21 novembre

Biographie des conférenciers

Depuis 2001, Mme Joanna Eyquem a dirigé les projets qui intègrent des objectifs pour la gestion des aléas fluviaux, les régimes hydrauliques et sédimentaires, la morphologie, les eaux pluviales et la sécurité publique. Puisque les études hydrogéomorphologiques ne sont pas communs au Québec,  il y a  peu d’hydrogéomorphologues expérimentés dans le domaine de la consultation professionnelle.  Ainsi, Mme Eyquem est l’une des rares au Québec, œuvrant au sein d’une organisation multidisciplinaire. Mme Eyquem est professionnellement qualifiée au Canada et au Royaume-Uni, avec une vaste expérience dans l’application des principes d’hydrogéomorphologie à des problèmes pratiques. Elle est responsable de l’équipe d’hydrogéomorphologie chez AECOM au Canada, et est également leader du groupe d’hydrogéomorphologie au niveau mondial.

M. Fabien Hugue

À venir

Résumé de conférence

Dans le contexte des changements climatiques, la gestion des corridors fluviaux requière une approche durable. Certaines approches ont déjà été élaborées à travers le monde, basées sur le concept de gestion des processus naturels (par exemple, la « Gestion naturelle des inondations » (Royaume-Uni), « Room for the River » (Pays-Bas), et « Hazard Lands » (Ontario)). Ces approches impliquent de donner un espace approprié aux rivières lors de la conception des infrastructures, de sorte que les risques naturelles futurs sont déjà prisent en compte. Cette approche contraste avec les interventions réactives et localisées, qui ont souvent servi à déplacer temporairement les problèmes plutôt qu'à fournir des solutions à long terme. De plus, les corridors fluviaux qui en résultent contribuent à «la trame bleue-verte» au sein de la communauté riveraine, avec un rôle clé à jouer dans la recréation et le transport durable. En Ontario, depuis 2001, des techniques hydrogéomorphologiques ont été utilisés pour identifier les aléas fluviaux afin encadrer le développement durable. Cependant, plusieurs nouveaux outils d'analyses sont désormais disponibles. Récemment au Québec, une approche visant à déterminer «l'espace de liberté» pour les rivières a été développée. Cette approche s'appuie sur les protocoles de l'Ontario, en incluant les relevé topographiques haute résolution (LiDAR) et l'interprétation hydrogéomorphologique pour aider à définir les mécanismes d'inondation et de mobilité latérale. De plus, les zones humides riveraines font partie intégrante de cette approche et différents niveaux de risques sont définis selon les récurrences choisies. Les applications du concept de l'espace de liberté comprennent la conception durable des infrastructures et des traversées de cours d'eau, la gestion naturelle des inondations, la restauration à long terme des rivières et la résilience accrue aux changements climatiques. Cette présentation décrira les techniques utilisées, et la façon dont ces techniques ont été appliquées au Québec et en Ontario, utilisant plusieurs études de cas au niveau municipal.

Documents

2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad