Aller au contenu principal

La connaissance de l’état des ouvrages est l’un des éléments clés pour assurer une bonne gestion des infrastructures municipales. La réussite des programmes de réhabilitation des infrastructures dépend de la justesse de nos connaissances de cet état. L’inspection télévisée par caméra conventionnelle (CCTV) constitue l’une des méthodes d’inspection les plus courantes pour évaluer l'état des ouvrages, et ce, particulièrement pour les conduites d’égouts de faibles diamètres.

L'inspection télévisée s’avère un outil indispensable pour :

  • Vérifier l’état et le fonctionnement du réseau existant
  • Contrôler l'état en vue de faire accepter de manière provisoire ou définitive des travaux
  • Localiser des eaux parasites

En 1995 les difficultés d’adaptation qu’entraîne l’utilisation de cette technologie incitent le CERIU à former un groupe de spécialistes provenant de municipalités, d’entreprises spécialisées en inspection télévisée, de firmes d’ingénieurs-conseils et du gouvenement. Leur principal objectif vise à mettre en œuvre des bonnes pratiques pour favoriser une utilisation efficace et efficiente de cette technologie au Québec. Depuis, ce groupe n’a cessé de favoriser une utilisation grandissante de cette technologie.

Période 1995 à 2004

Standardisation des observations des inspections télévisées des conduites et regards d’égouts 

Dès le début des années 90, il apparaît rapidement que l'utilisation de plusieurs protocoles d'observation n'aide pas les gestionnaires d’infrastructures à analyser les données d’état avec justesse. En effet, ceux-ci se retrouvent face à une multitude de systèmes de notation et d’évaluation. 

En 1995, dans le but d'uniformiser le langage et d'assurer une transmission juste, fiable et significative au gestionnaire, le CERIU a décidé de développer une terminologie simplifiée accompagnée d'une échelle variable des défauts.

En 1997, leurs efforts mènent à la publication de la première édition du Manuel de standardisation des observations des inspections télévisées des conduites et regards d’égouts. Ce Manuel est, selon les experts, la première référence au Québec en ce domaine. Première initiative vers la transmission d’une information fiable, significative et moins subjective au décideur, le Manuel présente une terminologie simplifiée accompagnée d’une première échelle variable des défauts observés dans les conduites et regards d'égouts à la suite d'une inspection télévisée.

En 2004, une seconde édition du manuel est publiée. Celui-ci prend en charge tous les types de conduites et regards d’égout. De plus, cette nouvelle édition du Manuel introduit de nouvelles descriptions d’anomalies pour les conduites en brique, en métal et pour les regards d’égouts qui sont illustrées avec l’aide de photos. Les intervenants ont dorénavant accès à des descriptions claires d’anomalies observées lors d’inspections.

Période de 2006 à 2009

Adoption d’un protocole d’évaluation des conduites et regards d’égouts

Malgré les progrès entraînés par le Manuel de standardisation des observations des inspections télévisées des conduites et regards d’égouts, celui-ci n’inclut pas le volet évaluation de l’état.  Plusieurs entreprises au Québec ont donc décidé de développer leurs protocoles d’évaluation ou d’utiliser les protocoles du Water Research Center (WRC) ou ses adaptations nord-américaines. Les gestionnaires d’infrastructures se retrouvent toujours face à une multitude de systèmes de notation et d’évaluation. À cette époque, la confusion lors des analyses des données d’état ne peut soutenir adéquatement la réussite des programmes de réhabilitation et d’entretien..

En 2006, pour y remédier, le CERIU constitue le comité Ad hoc qui aura la responsabilité de réaliser un état de situation, d'analyser les différents protocoles en usage dans le domaine de l’inspection télévisée et de recommander un protocole d’évaluation unique et standard pour le Québec. Leurs conclusions sont publiées dans le Rapport final : Développement et adoption d’un protocole d’évaluation de l’état des conduites et des regards d’égout pour le Québec. 

Période de 2009 à aujourd'hui

Programme de certification visant l’évaluation de l’état des conduites PACP®  et des regards MACP® du CERIU/NASSCO

Depuis 2009, les recommandations du Rapport du comité Ad hoc guident les orientations en matière d’évaluation de l’état des conduites et regards d’égout au Québec.

Le comité Ad hoc a travaillé fort pour que ces recommandations, qui ont fait consensus, se réalisent et assurent :

  • La production de résultats uniformes
  • L'échange des données dans un format standard
  • La comparaison de l’état dans une même ville ou entre plusieurs villes
  • La capacité de suivre l’évolution de la détérioration des ouvrages dans le temps

Depuis l'obtention des droits des protocoles PACP® et  MACP® de NASSCO, le CERIU accompagné du comité ad hoc œuvre à encadrer les pratiques d'inspection télévisée au Québec. Les protocoles d'évaluation des conduites principales PACP® et des regards d'égout MACP® sont devenus les standards d’inspection télévisée via le Programme de certifications en inspection télévisée CERIU NASSCO. Ces certifications, exigées aux opérateurs et analystes, visent à répondre aux recommandations du comité Ad hoc. Soulignons qu'une formation destinée aux gestionnaires de réseaux a été offerte jusqu’en 2012.

De plus, la fiabilité des données est dorénavant assurée par l'obligation d’utiliser des logiciels certifiés de cueillette des données d’inspections télévisées.

Depuis 2103, les donneurs d’ouvrage peuvent se référer au Devis d’inspection télévisée par caméra du Bureau de normalisation du Québec (BNQ) 3680 – 125 qui encadre les spécifications techniques liées à l’inspection télévisée et propose deux méthodes différentes pour l’inspection des conduites et des regards d’égout.

Le Guide d’élaboration d’un plan d’intervention pour le renouvellement des conduites d’eau potable, d’égouts et des chaussées, publié par le MAMOT, appuie l’adoption du programme de certification CERIU/NASSCO PACP® en exigeant son utilisation lors de l’inspection télévisée des conduites d’égout pour la réalisation d’un plan d’intervention.

Finalement en 2015, la publication du modificatif No. 2 du devis normalisé 1809-300 a arrimé les clauses techniques pertinentes en précisant, entre autres,  que l’inspection télévisée doit être effectuée selon les exigences du Programme de certification visant l’évaluation de l’état des conduites PACP® et des regards MACP® du CERIU/NASSCO.

Filtrer


Publications


2017 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad